Pleine lune : pourquoi elle nous fait « disjoncter » ?


Chères amies, chers amis,


Vous avez certainement déjà entendu quelqu’un dire qu’il avait très mal dormi parce que « c’était un soir de pleine lune ».

Peut-être alors avez-vous, vous aussi, réalisé que vous aviez mal dormi.

Sans raison autre en réalité que… la Pleine Lune.

Est-ce une croyance d’un autre âge ? 

Pas du tout, c’est même scientifiquement prouvé !


Comment la « Super Lune » fait battre le cœur des oies

Les soirs de « super lunes », la lune nous parait énorme et très lumineuse car elle est à son périgée

C’est-à-dire qu’elle est au plus proche de la terre.

Comme la lune ne tourne pas de manière circulaire autour de notre planète, mais forme une ellipse : il existe un point dans sa trajectoire où elle se trouve très proche de nous (le périgée) et un point où elle se trouve très loin (l’apogée).

Et plus la lune est proche, plus l’influence qu’elle exerce est forte.

Et si elle est très proche ET qu’elle est pleine… On parle de SUPER lune !

Des chercheurs ont essayé d’étudier l’impact des phases de la Lune sur des oies bernaches.

Et ils ont observé que ces oies bernaches subissaient des changements physiologiques mesurables lors de super lunes.

Les soirs de super lunes, les oies étudiées étaient beaucoup plus agitées qu’à l’accoutumée : rythme cardiaque accéléré, température plus élevée…

Si les animaux sont sensibles à la lune, pourquoi l’Homme serait le seul animal imperméable à ces influences ?

Les plus cartésiens balaient ce débat en disant qu’effectivement, comme la pleine lune éclaire plus, il y a plus de lumière dans notre chambre.

Et c’est pour ça qu’on dormirait moins bien.

Mais l’explication est plus complexe que cela.

On pense d’ailleurs, que la lune a un impact sur la nature et l’homme durant toute la durée de son cycle. (Et pas seulement lors de la pleine lune !) 

Je vous en parle en détail plus loin.


Sommeil et pleine Lune : étrange découverte de 6 chercheurs suisses

Mais avant, j’aimerais juste partager avec vous les résultats plutôt fascinants d’une étude réalisée en 2013 par une équipe de chercheurs suisses.

Ils ont analysé l’influence de la lune sur le sommeil de 31 participants.

  • Les participants ne connaissaient pas le motif de l’étude. Il ne peut donc pas y avoir d’influence « psychologique » sur leur sommeil ;
  • Toute l’étude a été conduite dans le noir, sans que les participants n’aient d’ouverture sur l’environnement extérieur, donc la lumière de la pleine lune n’a pas pu altérer le sommeil des participants.

Difficile, donc, de remettre en cause les résultats obtenus. 

Et selon cette étude, à l’approche de la pleine lune c’est: 

  • 20 minutes de sommeil en moins par nuit ;
  • Une diminution de niveau de l’hormone du sommeil, la mélatonine, produite par notre glande pinéale ;
  • 30% de sommeil profond en moins (mesurés par électroencéphalogramme)
  • 5 minutes de plus pour arriver à s’endormir

Ces mesures étant confirmées par l’impression des participants d’avoir eu un sommeil de moins bonne qualité.


Une horloge « lunaire » cachée dans notre corps ?

Pour les chercheurs qui ont mené cette étude, notre organisme serait influencé par « une horloge circalunaire ». 

De la même manière que nous vivons suivant le rythme circadien (notre corps se met en état de veille ou de sommeil) ou au gré des saisons (on a plus d’énergie en plein été qu’au milieu de l’hiver).

Nous savons que ces rythmes et leur modification nous dirigent.

Idem pour les rythmes lunaires…

…Même si leur influence est moins évidente à mesurer !


Excès de violence dans les hôpitaux les soirs de pleine lune

Mais parfois les effets de la lune vont bien au-delà de ce qu’on peut imaginer. 

C’est ce que racontent en tout cas des médecins, infirmières ou urgentistes qui constatent une augmentation des comportements violents lors des nuits de pleine lune. 

Selon une étude, c’est 23% de personnes qui se présentent aux urgences avec un comportement violent les soirs de pleine lune. 

Soit 2 fois plus que « d’habitude », quand la lune n’est pas pleine !

Et, tenez-vous bien, l’étude rapporte que certains des patients ont attaqué le personnel médical de manière ANIMALE : morsures, griffures, crachats !! 

Sans compter les témoignages de policiers qui relèvent, mois après mois, une augmentation des violences dans les rues lors de la pleine lune.

A ce sujet, les résultats publiés dans le British Medical Journal d’une étude réalisée dans trois postes de police, sont éloquents : 

  • sur les 183 jours de pleine lune étudiés, on comptabilise 256 crimes.
  • les soirs de nouvelle lune, quand la face éclairée de la lune n’est pas visible depuis la terre, c’est seulement 94 crimes enregistrés en 186 jours.

A tel point, que certains commissariats en Angleterre déploient davantage d’effectifs les soirs de pleine lune pour pallier ces dégâts !

A l’inverse, il y a des personnes pour qui la lune est bénéfique.


Utilisez la lune pour concrétiser vos projets (7 étapes) !

Les nouvelles lunes sont l’occasion de mettre des mots sur les rêves que l’on… rêve de réaliser.

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Yasmin Boland, une astrologue et experte de la Lune, autrice de nombreux ouvrages dont La Lunologie.

Elle collecte depuis de très nombreuses années les témoignages des gens qui, selon ses conseils, vivent en phase avec la lune et ont véritablement donné vie à leurs souhaits grâce à quelques rituels très faciles à mettre en place.

cycle-lunaire

Pour elle, il suffit d’exprimer nos souhaits, les visualiser ou même de les dessiner lors de la nouvelle lune…

Pour ensuite passer aux différentes phases tout le reste du mois :

  • trouvez le courage d’entreprendre un changement lorsqu’apparait le premier croissant,
  • passez à l’acte lors du premier quartier,
  • rectifiez le tir si on s’est trompé de voie lors de la gibbeuse, 
  • récoltez les résultats (déjà !) lors de la pleine lune. C’est un moment chargé d’émotions, d’où les débordements qui peuvent survenir !
  • détendez-vous lors de la gibbeuse bossue après cette phase d’action,
  • … et rééquilibrez-vous pendant le dernier quartier. Le vrai soulagement arrivera lors de la « lune balsamique », quand il n’y a plus que le dernier croissant qui reste lumineux.

Si vos vœux sont sincères et que vous voulez vraiment mettre en route de nouveaux projets, vos récoltes seront à la mesure de vos rêves, cycle lunaire après cycle lunaire !


Des remèdes plus efficaces selon les phases de la lune… vraiment ?!

Et puis, bien sûr, la lune exerce une véritable influence sur la nature qui nous entoure.

On peut en bénéficier si on sait s’y prendre.

Il existe quelques trucs et astuces à connaitre pour mieux planter, récolter, semer ou encore soigner.

Par exemple, la très célèbre Hildegarde de Bingen pratiquait la médecine selon les rythmes lunaires, au XIème siècle :

  • Elle donnait certains remèdes en lune croissante (de la nouvelle lune à la pleine lune) alors que d’autres étaient réservés à la lune décroissante (de la pleine lune à la nouvelle lune). 
  • Elle avait observé que lors d’une lune croissante, les règles étaient moins douloureuses,
  • En lune décroissante, elle avait constaté une augmentation de la fertilité, tant masculine que féminine.

Jeûne, opérations, nutrition… Pensez-y à chaque moment important de votre vie

Aujourd’hui, Michel Gros, agriculteur et éditeur du merveilleux Calendrier Lunaire, a pu affiner toutes ces observations, grâce aux nombreux tests comparatifs qu’il réalise avec son équipe.

  • Récoltez vos plantes médicinales en lune décroissante : cela renforce leurs propriétés thérapeutiques ;
  • Les récoltes seraient moins abondantes quand on a planté ses légumes lors des super lunes ;
  • Pour mieux récupérer d’une intervention chirurgicale, suivez aussi la lune. La cicatrisation et la récupération seront plus efficaces en lune décroissante. Il faudra éviter les opérations les jours de pleine lune ou de nouvelle lune et quand la lune se trouve au plus proche de la terre, à son périgée.
  • On observe une meilleure absorption des nutriments en lune croissante,
  • Quant aux verrues, on préférera les traiter en lune décroissante, et si possible pas avant le dernier quartier.
  • Soignez vos cheveux en lune croissante : vous éviterez les chutes, les fourches et renforcerez la vitalité des cheveux. 
  • Pratiquez une détox ou un jeûne lors de la nouvelle lune : le nettoyage du corps sera d’autant plus efficace !

Quand je vous disais que vivre en suivant les cycles lunaires apportait l’abondance à ceux qui savent l’écouter, je ne mentais pas.

Alors ouvrez l’œil et vos sens lors de la prochaine pleine lune, le 30 novembre, et dites-moi en commentaires de cette lettre les effets que vous avez ressentis !!

Belle santé !

Antoine Harben

Ps : Pour ceux parmi vous qui ont la main verte, la lune pourrait faire doubler vos rendements si vous récolter vos semis et les planter aux dates propices. 

Voici les deux conseils primordiaux pour de bonnes récoltes : 

  1. Récoltez en lune montante vos fruits et légumes : ils resteront plus juteux et se conserveront mieux. Leurs propriétés énergétiques seront également améliorées ;
  2. Récoltez en lune descendante les racines et parties souterraines de vos plantes pour éviter qu’elles ne germent et ne ramollissent trop vite. 

Je rajouterais également d’éviter de travailler votre potager lors des nœuds lunaires, car son influence est toujours néfaste ! Prochain nœud : le 29 novembre.

Mais il y a énormément d’autres choses à faire pour jardiner avec la lune, je vous conseille de vous rendre sur le site de Michel Gros ! https://www.calendrier-lunaire.fr/

Sources

22 commentaires au sujet de « Pleine lune : pourquoi elle nous fait « disjoncter » ? »

  1. Paul Verheecke says:

    Il y a aussi plus de naissances à la pleine lune. Les naissances à la nouvelle lune sont généralement pathologiques. Cela je l’ai constaté lors de mon stage en obstétrique à Birmingham. Les naissances y étaient toutes spontanées.

  2. Beaujour says:

    Bonjour .pas deCommentaire.
    Comment la Lune est montante ou descendent ,merci

  3. theodora says:

    ……………à surveiller également les « noeds lunaire »……………….!!!

  4. Merci pour cet excellent article.
    Yasmin Boland est très inspirée par la Lune… et elle est anglophone !!!
    Je suis astro-psychologue française depuis 10 ans et j’accompagne les personnes – en français – dans la compréhension des cycles planétaires. Quelle richesse de se connecter à ces énergies qui se tiennent à notre disposition !
    Pour en savoir plus http://www.seconnaîtreautrement.fr

  5. MARIE THERESE NICOULAUD says:

    on fait vraiment qu’un avec la nature
    res tres intéressant
    les jardiniers savaient tres bien semer (lune c roissant, décroissante)
    effectivement, on dort moins bien ces soirs de pleine lune
    merci de votre partage

  6. Anonyme SVP says:

    Tout à fait d’accord sur les problèmes de violences à La Pleine Lune. Par contre les méditations sont très riches (intuitions, messages). J’en fais depuis 1981 et j’ai toujours remarqué cela.

  7. Francisco António Franco Patrício says:

    Précieuses informations! Déjà la MTC parlais des influences metereologiques et astrologiques sur les comportements; les marées sont exemple inquestionable!

  8. Faber says:

    Pour moi, la lune est à l’origine des marrées, dont a un pouvoir attractif sur l’eau…De quoi sommes-nous faits à 90 % ? Notre cerveau réagit à cette attraction, inconsciemment, et dépense de l’énergie pour cela, d’où les sommeil perturbé, les variations excitées de l’humeur 🙂

  9. ANQUEZ says:

    Bonjour,
    Il y bien longtemps que je suis convaincue de l’influence de la pleine lune sur mon sommeil, toute jeune j’ai pris conscience que chaque fois que je dormais agitée, perturbée je le devais à la pleine lune, en aucun cas je ne suis une adepte de celle ci et ne regarde les cycles lunaires, mon mari se moquait de moi à chaque fois que je lui disais
    Y a t il des personnes plus réceptives que d’autres ? je le crois, comme quoi nous ne sommes que la somme de matière liée à l’univers
    Bonne Journée et merci pour l’information

  10. françoise says:

    Mais, bien sûr, la lune influe énormément sur tout. Personnellement, je dors mal ou très peu les jours de pleine lune et de nouvelle lune. Mon entourage ne le comprend pas. Tant pis ! pour le jardinage, oui, c’est vrai aussi. quant aux opérations, il faudrait pouvoir choisir le jour mais là, ce sont les chirurgiens qui choisissent malheureusement.

  11. Jacques Dussuyer says:

    Attention: ne pas confondre ,comme le font beaucoup: Lune CROISSANTE avec la
    Lune MONTANTE…..

  12. velut says:

    Dans les maternités il y a souvent « affluence » de naissances à la pleine lune!

  13. Isabelle says:

    Bonjour,
    L’influence de la lune a toujours été terrible pour moi. Moins par contre depuis la ménopause.
    Quand je me sens particulièrement morose sans raison véritable ou plus que je ne le devrai en
    cas de soucis, chaque fois que je pense à consulter le calendrier, je constate que nous sommes
    le jour de la pleine lune ou les jours qui la précèdent ou qui lui succèdent. Quand en plus cette
    période coïncidait avec mes règles, l’effet était dévastateur. Irritabilité et tristesse extrême.
    J’avais pris l’habitude de « serrer les dentse
     » pendant quelques jours sachant que cet état passerait
    et surtout de ne jamais prendre de décision importante sous cette influence. En effet, la vie retrouvait
    immanquablement ses couleurs et certaines décisions néfastes qui auraient pu être prises, évitées.
    J’ajoute que je n’ai jamais traqué cette date et appréhendé son approche, j’ai juste constaté qu’a chaque
    fois que je me sentais particulièrement mal, si je pensais à consulter le calendrier, nous étions en période
    de pleine lune.
    J’ajoute que la nounou de mes enfants m’avait suggéré de vermifuger un de mes fils d’environ 2 ans qui trois mois de suite avait présenté un épisode fiévreux de 2 à 3 jours sans raison apparente en phase de pleine
    lune. J’ai suivi son conseil et tout est rentré dans l’ordre. Je précise que c’est la nounou qui a porté à mon
    attention lors du troisième accès de fièvre, sur le fait que c’était la pleine lune et que les épisodes précédents
    correspondaient également à ces périodes lunaires. Une dose de vermifuge et le problème a été réglé.
    Voilà donc pour mon expérience personnelle.
    J’en profite pour vous faire part du fait que, compte tenu de mon ressenti, j’ai toujours pensé que malheureusement, il était possible que certaines personnes particulièrement fragilisées puissent
    attenter à leurs jours durant les périodes de pleine lune alors qu’elles ne seraient malgré leurs problèmes,
    jamais passées à l’acte quelques jours plus tard. Des statistiques sur le sujet pourraient être intéressantes…
    Cordialement,
    Isabelle

  14. Elise says:

    Cette pleine lune …du 12 novembre étais si forte …impossible de rester centré .ni calme…
    Toutes les émotions sont amplifiées

  15. guillon J C says:

    Ancien conducteur S N C F ,j’ai constaté au cours de ma carriere sur les locomotives les suscides de personne avait lieu ,majoritairement pendanr les nuits de pleine nuit!!!

  16. Valle says:

    Merci, c’est gentil de nous écrire des articles très intéressants
    MF

  17. lola says:

    bjr je le fais pour les cheveux depuis des années avec le calendrier lunaire pour la pousse des cheveux, et ça fonctionne pas! pour les plantes oui, mais les cheveux bof!!

  18. Peythieu Bernadette says:

    Un très bon résumé de ce qui se connaît depuis…. des siècles !
    Mais il est bon de le rappeler,!
    Je suis moi même très influençable, mais pas toutes les lunes. Mes animaux aussi ! Et ce n’est pas psychologique 😉🌕. Merci !

  19. […] Je rajouterais également d’éviter de travailler votre potager lors des nœuds lunaires, car son influence est toujours néfaste ! Prochain nœud : le 29 novembre.   Source : https://le-projet-e.com/ […]

  20. Lemahieu Martine says:

    Bjr vous avez oublié de parler des marées et des règles féminines Elles sont aussi liées au cycle lunaire
    Avant, on parlait aussi d’une augmentation du nombre de naissances les jours de pleine lune Mythe ou réalité ?
    Merci pour vos articles

  21. francois says:

    le bébé se faisait attendre cette fin mars 1965.et le gynéco de me dire:dans qq jours ,ce sont les grandes marées,il arrivera.
    En effet,la maternité était complète:des bébés en retard, en avance et à l’heure…et des mamans dans les couloirs(lits rajoutés) et des
    sages femmes bien fatiguées

  22. MINJOULOU says:

    J’ai acquis il y a quelques années un treillage conçu en vue de la dépolarisation électro- magnétique du corps , et cela, au repos .Cette résille Il forme un treillage souple et densifié d’où sortent des capteurs qui sont reliés à un fil conducteur : largeur : 0,70 m long : 1,80 m .Il se positionne en dessous d’un drap housse..
    Je l’avais rangé après un certain temps d’utilisation ; votre article ravive mon intérêt pour ce qui est la pollution électrique ou électro magnétique . Ses effets négatifs sur la santé sont admis par nombre de scientifiques
    La terre , comme vous le rappelez dans votre texte, à une charge reconnue comme négative .
    Il conviendrait de le raccorder à la terre au moyen d’une prise conforme à cette norme (rendue obligatoire dans toute installation CE )..
    Contactez-moi si vous pensez qu’il y ait une effet bénéfique de se libérer d’une surcharge électrique positive induite à notre corps récepteur .
    Salutations,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.