Et si le conflit était une « chance » ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Parmi les 10 Trésors énoncés par le taoïsme, le premier est la dualité Yin-Yang.

On l’observe chez l’être humain. Avant la naissance, c’est le vide. A l’instar du Yin-Yang, deux êtres de sexes opposés se rencontrent et s’unissent.

La dualité se met en marche !

L’âme vient s’incarner dans sa nouvelle maison (le corps) et devient duelle.

  • Il y a le côté Yang – le Hun, « l’âme spirituelle » – de même vibration que le Foie ;
  • Et le côté Yin – le , « l’âme corporelle » – qui vibre avec le Poumon.

Vous l’avez compris, la dualité se décline à l’infini car :

Tout concept sur Terre est duel

En tant qu’être humain, nous pensons en permanence. Or, deux pensées ne peuvent se juxtaposer (elles sont espacées de quelques millisecondes).

Ainsi, le seul moyen d’annuler la dualité et d’entrer dans le « non-temps » (ce que certains appellent le quantique, et d’autres l’Éveil), c’est de méditer.

Mais cela n’est pas donné à tout le monde !

En acceptant que la dualité soit incontournable, peut-on espérer un jour être en paix sur cette Terre, où nous pourrions cueillir en permanence les fruits de la félicité ?

Quitte à vous décevoir : non !

La dualité nous oblige à concevoir que la paix ne peut exister sans la guerre.

Et depuis la nuit des temps, guerre et paix se succèdent.

Cette confrontation est déjà présente en nous : des milliards de bactéries et virus se livrent une guerre sans fin en se confrontant à nos défenses immunitaires.

Et l’activité permanente de notre mental et de nos émotions n’est pas en reste.

Aux périodes de tristesses, d’inquiétudes, de colères envers l’autre ou soi-même, succèdent des moments de calme et de félicité.

Après la pluie vient le beau temps, mais ensuite de nouveau la pluie…

Mais si notre âme spirituelle s’est incarnée sur Terre, c’est qu’elle a quelque chose à régler. Elle emporte avec elle le côté blanc et le côté noir de la force. Cependant,

Nous ne sommes pas tous égaux à la naissance

Nous sommes tous porteurs d’une intelligence innée, d’une affectivité innée et d’un caractère inné. C’est le tatouage que nous a donné le Ciel antérieur.

Avec un peu de vision profonde, nous pourrions nous poser la question suivante :

Est-ce que l’acte d’altruisme ultime, au lieu d’aller vers l’autre, ne devrait-il pas être dirigé vers cette parcelle du Ciel qui nous habite ?

Cette vision pourrait changer toute la donne quant au sens que nous donnons à notre propre vie !

Nous possédons un incroyable pouvoir au travers de nos actes de vie : celui de reprogrammer notre âme pour lui permettre de ne plus se réincarner dans le monde duel.

Pour cela, mettez-vous à l’écoute de votre âme

Confucius nous avait donné les bonnes pistes.

Commencez par effectuer un travail sur vous-même. Au travers de vos pratiques quotidiennes, vous reviendrez au centre et retrouverez votre équilibre sur votre câble de vie.

Grâce à toutes les méthodes Yang Sheng Fa que vous retrouvez au long de mes enseignements, vous redonnez à votre corps son pouvoir d’autoguérison physique, mental et émotionnel.

Dans ces conditions, même si une guerre se déclenche à l’intérieur de votre organisme, elle ne durera pas longtemps et ne le dévastera pas.

Et en étant en paix avec vous-même, vous êtes en paix avec votre conjoint, votre famille, votre village, votre pays, etc. Car soyons clairs :

Le mal-être actuel de notre humanité est le reflet de notre propre mal-être !

L’autre est juste le miroir, la projection de notre incapacité à réfléchir sur le sens profond de notre vie.

Mais encore faut-il avoir accès à ce type de connaissance.

Et si ce monde retrouvait la voie du juste milieu ? Il y aurait beaucoup moins de pathologies, et beaucoup moins de guerres !

Mais cela ne rapporterait plus assez d’argent pour vendre des armes et des médicaments.

Alors nous pouvons nous dire que notre incarnation dans la dualité est une chance pour notre évolution spirituelle, pour l’évolution de notre âme.

C’est un moment de l’humanité exceptionnel qui nous est donné pour évoluer, transformer notre subconscient, nettoyer notre âme grâce à différents outils comme la respiration, le mouvement et l’alimentation…

… mais aussi les temps de lectures, de méditations et de prières.

Ne laissez pas passer cette chance !

100 ans de vie, c’est en même temps très long et très court !

Ne perdez donc pas votre temps.

Une fois de plus, vous êtes le capitaine de votre vie. Soyez lucide et ne laissez pas s’échapper les incroyables opportunités !

Et surtout, dans toutes vos actions, optez pour la voie du juste milieu !

Je vous dis à bientôt,

Jean Pélissier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.