11 millions d’américains émus devant cette femme

Cher(e) abonné(e),

Regardez cette femme : elle a ému 11 millions d’américains ! 

Une image contenant personne, homme, intérieur

Description générée automatiquement

D’habitude si triste et renfermée, cette patiente atteinte d’Alzheimer explose littéralement de joie en écoutant une musique de sa jeunesse.

Elle a été filmée dans un documentaire inédit, “Alive Inside : A story of Mucic and Memory” (“Vivant à l’intérieur : une histoire de musique et de mémoire”).

Cette femme est la preuve vivante que la musique a le pouvoir d’activer certaines zones du cerveau liées à la mémoire.

Et des exemples comme celui-ci, il y en a des centaines : 

  • Atteinte d’Alzheimer, une pianiste de 92 ans a interprété merveilleusement la Sonate au Clair de Lune de Beethoven1 ; 
  • En écoutant les premières notes du Lac des Cygnes de Tchaïkovski, une ancienne ballerine s’est remémorée la chorégraphie intégrale qu’elle effectuait lorsqu’elle était danseuse2.

Comment expliquer ces phénomènes ? 

La musique synchronise vos neurones pour activer votre mémoire

Votre corps est un instrument.

C’est physiologique : les sons émettent des vibrations qui font réagir vos cellules. 

Lorsque vous écoutez de la musique : 

  • Les vibrations sonores activent les zones liées à votre mémoire et à vos émotions (elles ravivent les bons souvenirs) ; 
  • La musique module l’activité de votre tronc cérébral : la partie de votre système nerveux qui calme votre respiration et ralentit votre rythme cardiaque ;
  • Vous libérez de la dopamine, l’hormone du bonheur et du bien-être (adieu tristesse et bleus à l’âme3)

Ce n’est pas nouveau : les vertus de la musique sont connues depuis des millénaires !

Chez les Hébreux, on l’utilisait pour ses propriétés apaisantes : rien ne pouvait calmer les crises d’angoisse du roi Saül, le 1er roi d’Israël…mis à part le son de la harpe de David ! 

Les guérisseurs indigènes utilisent la musique, leur voix et des chants rituels pour secourir et guérir avec succès des membres de leur communauté. 

Tous connaissaient le formidable pouvoir thérapeutique de la musique. 

Cela voudrait-il dire que nous pourrions : 

Utiliser les vibrations sonores pour se soigner ?

La journaliste Corine Sombrun en a fait son sujet de recherche.

Elle raconte son histoire dans le film: “un monde plus grand”.

Il retrace l’incroyable vie à laquelle rien ne la prédestinait :

Quand elle part faire un reportage sur les sons guérisseurs en Mongolie, Corine Sombrun est en deuil. Elle vient de perdre l’amour de sa vie. 

Et alors qu’elle enregistre les chamanes faire vibrer leurs tambours, elle entre soudainement en transe.

Cette expérience la transforme.

Sa vie bascule. 

Elle veut alors prouver que l’on n’utilise qu’une infirme partie de nos capacités cérébrales… 

…Et fait tout pour convaincre des scientifiques d’étudier avec elle ces phénomènes de transe. 

Elle est persuadée que c’est un moyen d’accéder à l’auto-guérison de son âme.

Au début, les scientifiques la prennent pour une illuminée. 

Mais elle finit par les convaincre…et les résultats sont stupéfiants !

Une image contenant personne

Description générée automatiquement

Ils observent bel et bien les états modifiés de conscience produits par la musique.

Un champ inédit de possibilités thérapeutiques s’ouvre à eux, notamment pour les personnes victimes de traumatismes. 

Mais cela va encore plus loin.

Le protocole du pansement Schubert : un anti-douleur sans effets secondaires !

Lorsqu’elle n’est pas en concert à travers le monde, Claire Oppert est au chevet des malades. 

Elle y pratique «le protocole du pansement Schubert ! »

Douleurs, anxiété, angoisses de fin de vie…elle soulage les douleurs des patients des EPHAD et des hôpitaux au son de son violoncelle. 

Elle sait que la musique adoucit les moeurs, mais en 2016 elle décide de prouver les effets cliniques de sa musique sur les malades. 

Les résultats confirment l’évidence : la présence de la musique lors d’un soin douloureux diminue la douleur et l’anxiété du patient de 10 à 50%.

Mais ce n’est pas tout : 

  • Écouter des morceaux de Mozart diminue l’hypertension artérielle4
  • La musique apaise et détend : en Floride, il existe même une « Baby Bill ». Cette loi oblige la diffusion de musique dans les garderies de Floride pour favoriser le bien-être des enfants ; 
  • La musique diminue anxiété et dépression en régulant la sérotonine dans le cerveau. 
  • Elle améliorerait même la motricité des patients atteints de la maladie de Parkinson5 !

Le plus incroyable : nul besoin d’être malade pour bénéficier des bienfaits de la musicothérapie. Vous pouvez gagner en joie et optimisme dès aujourd’hui grâce à : 

Cette prescription musicale en 4 temps ! 

Une simple musique peut changer votre état d’esprit et votre humeur.

Et même si nous n’avons pas tous les mêmes goûts musicaux, il a été prouvé que certains types de musiques ont des bénéfices bien particuliers sur votre état psychique : 

  1. La sonate k448 de Mozart a un véritable pouvoir thérapeutique. Des chercheurs ont prouvé son effet calmant, notamment sur le cerveau de patients épileptiques dont les médicaments ne faisaient aucun effet6 !
  2. Pour vous relaxer, le “Canon de Pachelbel” est extraordinaire ! On l’utilise dans certains centres de soins palliatifs pour limiter l’utilisation de médicaments tranquillisants. Lorsque vous l’écoutez, votre cerveau déclenche un puissant effet “anti-stress”. Essayez, vous serez surpris ! 
  3. Pour mieux dormir :la “gymnopédie No.1 d’Eric Satie” a un formidable effet soporifique. Vous pouvez également écouter des musiques de méditation, à connotation bouddhiste. Ce type de musique permet à votre conscience de passer d’un état bêta à alpha (l’état de détente suprême).
  • Pour vous redynamiser, favorisez des musiques au tempo dynamique. Si vous avez besoin d’un coup de peps, vous pourriez écouter « la Marche turque de Mozart » ou bien du jazz énergisant comme « Take Five » de Dave Brubeck. Ces mélodies ont un effet énergisant car elles agissent sur votre rythme cardiaque.

N’hésitez pas à me partager les musiques qui vous mettent de bonne humeur, ou qui vous aident à vous relaxer. C’est toujours un plaisir de vous lire. 

Portez-vous bien, musicalement !

Antoine Harben

Sources :

[1] https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/a-92-ans-et-atteinte-dalzheimer-elaine-lebar-joue-la-sonate-clair-de-lune-de-beethoven/

[2] https://www.rtbf.be/culture/scene/danse/detail_une-ancienne-danseuse-etoile-atteinte-d-alzheimer-emeut-la-toile-en-ecoutant-le-lac-des-cygnes?id=10630584

[3] https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnins.2020.565815/full

[4] https://www.aerzteblatt.de/int/archive/article?id=179298

[5] Effects of music-based movement therapy on motor function, balance, gait, mental health, and quality of life for patients with Parkinson’s disease: a systematic review and meta-analysis. Clin Rehabil 2021;35:937-51. DOI: 10.1177/0269215521990526

[6] https://www.rts.ch/info/sciences-tech/medecine/12497800-une-sonate-de-mozart-pour-mettre-lepilepsie-en-sourdine.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.