Cancer : la machine « énergétique » qui fait mieux que la chimio

 – Article mis à jour le 19 mai 2018 – 

2011 est une année historique.

C’est la date à laquelle une machine « énergétique » a été officiellement autorisée par les autorités… pour traiter un cancer !

C’est une grande première, et sans doute le début d’une petite révolution.

Pour l’instant, cette machine est encore réservée à une petite catégorie de patients.

Mais elle a déjà commencé à sauver des vies.

Comme celle de Robert Dill Bundi :

L’incroyable destin du champion Robert Dill Bundi

Robert Dill Bundi vient d’une famille pauvre des montagnes suisses.

A 14 ans, il rêve de s’acheter une mobylette. Mais faute d’argent, il se rabat sur un simple vélo.

C’est un coup de pouce du destin : quelques années plus tard, en 1980, il décroche la médaille d’or aux JO de Moscou.

Hélas, à 41 ans, son destin bascule : il est frappé par une tumeur au cerveau.

Après avoir fait chimios, radiations et chirurgie, il se pense guéri.

Mais 5 ans plus tard, le cancer revient encore. Et cette fois, la tumeur est plus grosse qu’un œuf de poule. Et elle est inopérable.

Ses médecins lui donnent alors 3 mois à vivre.

C’est à ce moment-là qu’on lui propose de participer à un essai clinique d’une thérapie totalement nouvelle :

  • Une thérapie qui n’a rien de « biochimique » : il ne s’agit pas de chimio, de rayons ni de chirurgie ;
  • Une thérapie qui n’a quasiment aucun effet indésirable (à part quelques réactions allergiques sur la peau du crâne).

Et cette thérapie fait son effet : en 12 mois, sa tumeur disparaît.

Robert revit, et témoigne à l’époque de son bonheur :

« Je suis l’homme le plus heureux du monde et je déguste tous les matins la vie. Je m’endors tous les soirs très très bien. Le matin, quand je me réveille, je dis « merci », je vis »[1].

Aujourd’hui, 10 ans après ce traitement, Robert Dill Bundi est encore vie et en bonne santé.

Il est convaincu qu’il doit sa survie à ce nouveau traitement.

Un traitement qui bouscule toutes les « croyances »

C’est un chercheur israélien, le Pr Yoram Palti, qui a mis au point cette thérapie révolutionnaire.

Le Pr Palti a une originalité : il est passionné par les phénomènes électro-magnétiques qui parcourent le corps humain.

Contrairement à la plupart de ses collègues, il maîtrise les équations de Maxwell, du nom du célèbre physicien du 19ème siècle qui a fait le pont entre l’électricité et le magnétisme.

Bien sûr, la médecine moderne utilise déjà les courants électriques : qu’est-ce qu’un « pacemaker », sinon un objet qui envoie un courant électrique qui « remplace » le courant électrique naturel produit par le cœur ?

Mais le génie du Pr Palti a été d’appliquer ce type de thérapie « électro-magnétique » au cancer.

Au départ, personne ne comprenait ce qu’il était en train de faire.

Mais il a montré que cela fonctionnait, in vitro, et sur les souris [2].

Les cancérologues du monde entier se sont alors mis à le regarder d’un autre œil [3].

Et il a obtenu le droit de réaliser une étude clinique de phase III, sur des patients.

Cette étude a rassemblé des patients comme Robert Dill Bundi : des « récidivistes » du cancer du cerveau, qui avaient déjà reçu tous les traitements conventionnels, sans succès.

La moitié d’entre eux ont reçu la chimiothérapie classique, qui prolonge un peu la vie, avec de lourds effets indésirables.

L’autre moitié n’a pas reçu de chimio. Les patients devaient simplement porter des électrodes sur la tête pendant quelques mois.

Ces électrodes délivraient un courant alternatif léger, à une fréquence très spécifique (200 kHz environ).

Jusqu’en 2011, tous les scientifiques pensaient que cette fréquence était trop faible pour avoir le moindre effet biologique…

Tous… sauf le Pr Palti.

Avec ce courant électro-magnétique, le patient ne « sent rien », mais le traitement freine la division des cellules cancéreuses !

De fait : ceux qui ont eu la chance d’avoir ce traitement « léger » ont eu un taux de survie identique à ceux qui ont eu la chimio !

Le seul effet secondaire, recensé pour 10 % des patients, était des petites lésions sur la peau du crâne, bien soulagées avec des crèmes adaptées.

Aucun des patients traités « électriquement » n’a eu à souffrir des effets de la chimio : nausées, vomissements, fatigue sévère, système immunitaire affaibli, constipation, etc.

C’était la première fois qu’un traitement totalement nouveau obtenait les mêmes résultats que la chimio, sans ses graves effets secondaires !

Mais il fait encore mieux : associé à la chimio, ce traitement pourrait doubler l’espérance de vie !

Le premier traitement depuis 15 ans qui améliore l’espérance de vie !

C’est la conclusion d’une étude passionnante qui vient d’être publiée [4] !

L’étude a été lancée en 2010, avec 700 patients de 57 ans en moyenne, souffrant d’un cancer du cerveau nouvellement diagnostiqué.

Cette fois, il ne s’agissait pas de « récidivistes », mais de nouveaux cas de cancer.

Tous les patients de l’étude ont reçu le traitement de chimiothérapie standard (temozolomide).

Mais deux tiers d’entre eux ont aussi été traités par les fameux courants électro-magnétiques.

Au bout de 5 ans, les résultats étaient stupéfiants.

Le groupe qui a été traité « électriquement » avait un taux de survie de 21 mois, contre 16 mois pour ceux qui n’avaient reçu que la chimio.

Au bout de 5 ans, 13 % des patients traités électriquement étaient encore en vie… contre 5 % pour les autres – soit presque trois fois plus !

« Personne ne s’attendait à de tels résultats », a déclaré en France le Pr Jérôme Honnorat, spécialiste du cancer du cerveau [5].

Alors bien sûr, ce n’est pas (encore ?) un traitement miracle, mais il paraît clair qu’il prolonge la vie [6] !

Et pour un traitement « énergétique », c’est une vraie révolution !

Très populaire au début du 20ème siècle, la médecine électro-magnétique a été réduite au silence pendant près de 100 ans, au profit de la toute puissante approche biochimique et pharmaceutique.

Mais les choses sont en train de changer, et ce traitement anti-cancer en est la preuve !

D’autres cancers concernés (pancréas, ovaires, poumons) !

Car cette thérapie ne s’applique pas qu’au cancer du cerveau.

En laboratoire, elle semble fonctionner sur une vingtaine de cancers, et de nombreuses études sur des patients sont déjà lancées !

Pour le cancer du poumon, les essais cliniques de phase III viennent tout juste de commencer [7].

Mais pour le cancer du pancréas, les premiers résultats sont déjà tombés… et ils sont TRES encourageants !

Associé à la chimiothérapie, ce nouveau traitement pourrait doubler l’espérance de vie des patients victimes de ce terrible cancer [8].

Avec ce traitement énergétique, la survie à 1 an était de 72 %, contre le taux habituel de 35 % pour la chimio seule.

Et les mêmes résultats prometteurs ont été trouvés pour la catégorie la plus sévère des cancers ces ovaires.

Là encore, ce ne sont que des résultats préliminaires, avec peu de patients [9]. Mais il n’empêche que le taux de survie médian était de 9 mois, contre 4 mois habituellement !

Où s’arrêtera le Pr Palti ?

Et la meilleure des nouvelles, c’est que le Pr Palti n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Si des courants électriques peuvent aider à guérir le cancer, pourquoi pas d’autres maladies ?

Déjà en 1991, le Pr Palti avait déposé un brevet pour un appareil de « suivi » du taux de sucre sanguin des diabétiques…

…grâce à un dispositif qui mesure l’activité électrique des cellules !

Et il a révélé récemment qu’il travaillait en ce moment-même, dans le plus grand secret, à un appareil pour guérir… le diabète [10] !

Croyez-moi : les traitements « énergétiques » à base d’électro-magnétisme ne font que commencer.

Je suis presque sûr que ce sera la révolution médicale de ce siècle.

Et vous y serez introduit en avant-première par  le Projet E.

Restez connecté,

Xavier

PS : Je suis impatient de savoir ce que vous en pensez !

Etes-vous aussi excité par ces découvertes que je ne le suis ?

Pensez-vous que la médecine du 21ème siècle sera celle de « l’énergie » au sens large : celle de l’Esprit mais aussi celle de l’électro-magnétisme ?

Dites-moi tout, en commentaire de cet article, j’attends vos réactions !

 

Sources:
[1] Treating cancer with electric fields, Bill Doyle, Ted Talks
[2] Alternating electric fields arrest cell proliferation in animal tumor models and human brain tumors, ED. Kirson et al., PNAS, 2007
[3] NovoTTF-100A versus physician’s choice chemotherapy in recurrent glioblastoma: a randomised phase III trial of a novel treatment modality, R. Stupp et al., PubMed, 2012
[4] Tumor treating fields added to standard chemotherapy in newly diagnosed glioblastoma (GBM): Final results of a randomized, multi-center, phase III trial, R. Stupp et al., American Assiociation for Cancer Research, juillet 2017
[5] De l’électricité contre un cancer du cerveau, A. Rambaud, Le Figaro, 2015
[6] Les sceptiques disent qu’on ne peut pas totalement exclure un effet placebo, puisqu’on n’a pas fait porter d’électrodes chauffantes à ceux qui recevaient la chimiothérapie seule : ce n’est pas faux, mais la probabilité de l’effet placebo semble infime au vu des résultats spectaculaires.
[7] Novocure Enrolls First Lung Cancer Patient in Trial with Electric-therapy Component, I. Martins, Lung Cancer News Today, février 2017
[8] PANOVA: A phase II study of TTFields (150 kHz) concomitant with standard chemotherapy for front-line therapy of advanced pancreatic adenocarcinoma—Updated efficacy results, M. Benavied et al., Journal of Clinical Oncology, 2017
[9] INNOVATE: A phase II study of TTFields (200 kHz) concomitant with weekly paclitaxel for recurrent ovarian cancer—Updated safety and efficacy result, I. Vergote et al., Journal of Clinical Oncology, 2017
[10] Novocure uses electrodes to treat brain tumors, G. Weinreb, Globes, 2016

301 commentaires au sujet de « Cancer : la machine « énergétique » qui fait mieux que la chimio »

  1. fraternel says:

    eh bien! bravo professeur PELTI tous mes encouragements il est temps de passer à une médecine plus douce surtout si elle s’avère concluante quand on pense qu’avec des produits naturels sans chimie on peut déjà guérir alors les grands labos à quand une prise de conscience par respect pour nos anciens apothicaires qui eux avaient l’intelligence de pouvoir soigner leurs patients ne serait ce pour un simple rhume alors chiche! revenons à nos fondamentaux moi meme en suivant les conseils du docteur delaboss j’ai perdu 10 kg rien quand changeant mes habitudes alimentaires mon épouse fait confiance à une naturopathe qui lui fourni des conseils avisés pour perdre du poids en combattre le stress.
    Au diable tous ces médicaments chimiques par exemple pour un simple rhume!et la sécu alors quelle économie elle pourrait faire en remboursant des produits issus des plantes les patients n’auraient plus besoin d’aller chez le médecin pour se faire prescrire des médicaments combattant les effets indésirables d’autre médicaments prescrits on tourne en rond!et ces memes médecins qui ont toute ma sympathie ne seraient plus harcelés par les lobbys des labos.
    Voilà bonne chance à toutes celles et ceux qui pu béneficier de ce traitement et je leur souhaite une longue et joyeuse vie.

  2. Irène ECHEVIN says:

    Bonsoir, je trouve votre lettre très intéressante. J’ai un ami qui a des tumeurs cancéreuses au cerveau, il fait de la radiothérapie ciblée et de la chimio. Où se trouve ce Professeur Palti, peut-on le rencontrer ? Pratiquons nous en France ces traitements énergiques à base d’étro-magnétisme ? Si oui, Où ? Merci beaucoup pour votre réponse.

    1. Barbry says:

      Le docteur JANET pratiquait l’ionocinese et il guerissait le cancer alors que
      La methode dont vous parlez ne fait que prolonger la suvie.Quel intérêt ?
      La premiere action est de PRATIQUER le regime cetogene pour supprimer
      Le sucre au maximum .
      CORDIALEMENT

      1. marie says:

        oui l’ionocinèse et bien autres choses peuvent soigner un cancer. Janet médecin à Bordeaux est retraité depuis longtemps. je l’ai connu.
        la machine dont parle cet article existe bien qu’elle ne fasse pas tout. Elle aide. Et, nous devons aussi nous aider nous-même car sans modifier certaines habitudes alimentaires et de vie, la machine apporte une rémission, pas une guérison.
        désolée elle ne fait pas de miracles, elle remonte le taux vibratoire d’un organisme vivant ce qui est très important pour sortir de la phase de prolifération de cellules cancéreuses.

  3. Fichot says:

    Où et comment bénéficier de cette technique? Ma cousine de 53 ans vient d’être diagnostiquée d’une tumeur au cerveau et celle-ci semble évoluer très rapidement. Dans l’attente des résultats de la biopsie, aucun traitement n’est pour l’instant en cours. Dans le désarroi face à l’annonce de l’existence de cette tumeur, cette technique pourrait être une solution. Comment pourrais-je en savoir plus? où s’adresser?

    1. Didier Crochet - - magnétiseur says:

      bonjour.
      il a été écrit –>  » Au bout de 5 ans, les résultats étaient stupéfiants.
      Le groupe qui a été traité « électriquement » avait un taux de survie de 21 mois, contre 16 mois pour ceux qui n’avaient reçu que la chimio.
      Au bout de 5 ans, 13 % des patients traités électriquement étaient encore en vie… contre 5 % pour les autres – soit presque trois fois plus !  »

      Pour moi c’est trop peu, dans les résultats. Ce n’est pas suffisant du tout. Avec des méthodes naturelles on obtient beaucoup mieux. Soit en allant à l’étranger se faire soigner, soit en se procurant les vitamines et les plantes qui ont de bien meilleurs résultats surtout si associées à du magnétisme naturel, sans électrodes et sans aucune contre-indication. magnetiseur tiret rennes point com. Dans 17 pays de la CEE, la France est aujourd’hui le dernier des 17, c’est à dire le 17ème pour le plus grand nombre de décès.

      1. aigleauloup says:

        oui je suis convaincu que la médecine de demain est énergétique, liée aux ondes et aux fréquences
        Vivement sa reconnaissance et son développement !

        Bravo d’avoir mis en place ce sujet !
        tout mes voeux vous accompagnent !

  4. pirouette says:

    les ondes électromagnétiques causent aussi de nombreux problèmes de santé . (crirem)

  5. Rey says:

    Bonjour, ou trouver cette « machine a frequence » svp
    Merci

    1. saccucci says:

      Peut-on traiter la polyarthrite
      merci

  6. Brigitte Lellouch says:

    Cher Mr, vos informations me ravissent car cette technique est assez ancienne.
    Elle a été freinée à la fois par effectivement ls lobbies pharmaceutiques mais aussi par le prix exorbitant des appareils diffusant ces ondes.
    Dans l’espoir de nouveaux progrès pour cette maladie terriblement inhumaine ,
    Bien à vous
    Brigitte lellouch

  7. Raguin says:

    Piste très intéressante!
    à poursuivre et développer

  8. Lemaire Francis says:

    SI certains facteurs provoquent des cellules cancéreuses,tabac pour ne dire que celui là ,
    mais pourquoi ?Qui coordonne nos cellules ne serait-ce pour la réparation d’une blessure?
    Il me parait évident qu’il faut traiter le problème à la source et que tous les moyens que nous disposons sont à essayer!Les ondes émises par des téléphones provoquent cette maladie
    et nous sommes pas là de faire marche arrière.Il ne reste plus qu’a trouver l’évènement déclencheur
    Déjà 69 ans et cette maladie est encore là !!!

  9. CASSAING says:

    Bonsoir Xavier,
    Nous sommes fait d’énergie, de rayonnement dont de pulsations électriques. Notre
    corps charnel n’est que primaire car il ne sert qu’à canaliser et protéger l’essentiel, cet
    essentiel invisible qui commence à être pris au sérieux par la communauté scientifique
    alors que des civilisations anciennes, en fin de compte plus évoluées que nous,
    avaient tout compris….. Notre cerveau n’est opérationnel que dans une infime partie eu égard à l’immense potentiel qui reste, lui, endormi. C’est une véritable centrale électrique. Que devions nous être, à l’origine, lorsqu’il fonctionnait totalement ? Je n’ose l’imaginer….
    Le professeur JOHN SARNO l’a bien compris et ses livres dont le fameux est bien la preuve que de part le monde, il y a heureusement des médecins qui osent sortir de la médecine allopathique pour explorer un autre univers, le seul véritable après tout, à l’origine de notre espèce qui est faite
    d’invisible également. L’énergie électromagnétique fait partie de notre quotidien mais pour la plupart d’entre nous, non initié, sans le savoir. Je pratique le magnétisme non professionnellement car un don s’offre et ne se monnaye pas, et je peux constater rien qu’à ce niveau d’énergie, le potentiel de guérison qui peut en résulter. Alors OUI à cette
    machine énergétique, il est grand temps d’évoluer vers d’autres sphères plus proches de notre conception humaine.
    Un grand merci pour avoir oser vous lancer dans cette voix de la vérité et tant pis si nous ne sommes que quelques uns et quelques unes à y adhérer totalement. N’ayez crainte, il y a toujours un moment où « la connaissance » finie par gagner tout un chacun. L’esprit fini par s’ouvrir……
    Continue